Ilunga

50929501_1852415374867048_9217402010838499328_n
« Ilunga » a été désigné en 2004 « mot le plus difficile du monde à traduire » par un jury composé de 1000 linguistes originaires de différents pays.

Le deuxième mot serait un mot hébreu, « shlimazl », suivi du mot japonais « Naa ».
Les tentatives de définition actuelles ne peuvent entièrement englober leurs complexité et subtilités. Ces mots étant liés à la culture et à l’histoire de ses locuteurs.

Dans la mémoire collective des peuples Luba et apparentés (Bemba, Chokwe, Kusu, Lunda, Hemba, une partie des Songye,…), le mot Ilunga remonte au mythe fondateur de l’empire Luba: Ilunga (Mbidi), un prince chasseur d’origine céleste et son fils Ilunga (Kalala) qui délivrera le peuple de la tyrannie de Nkongolo, le roi sanguinaire et sans noblesse.

Ilunga est également le nom donné au fondateur de l’empire Lunda Ilunga (Cibinda) et le roi des Bavira Ilunga (Lenghe Ier) à l’est du Congo, tous issus de l’ancien Empire Luba. Une partie des Bavira ( clan benelenghe) fondera la dynastie Balenge dans le royaume Ingoma Y’ Uburundi, actuel Burundi.

Pour Aubert Mukendi, « Ilunga » est un nom prestigieux et sacré par ses connotations et désigne une personne profondément enracinée dans le peuple, un grand initié, un ayant droit au pouvoir.

Plus qu’un nom Ilunga est un titre étroitement lié au pouvoir et au sacré.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

You are commenting using your Google account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s